Les base du référencement SEO

Le terme « référencement » (en anglais SEO pour Search Engine Optimization, traduisez Optimisation pour les moteurs de recherche) désigne l’ensemble des techniques permettant d’améliorer la visibilité d’un site web, à savoir le positionnement (en anglais ranking) des pages d’un site en bonne place dans les pages de résultats pour certains mots-clés.

SEO : l’art de produire des pages qui plaisent à l’utilisateur

Le SEO est avant tout une discipline visant à produire des pages qui plaisent à l’utilisateur. Au-delà des aspects techniques, il est particulièrement important de faire preuve d’empathie et de se mettre à la place de l’utilisateur afin de comprendre comment il navigue, ce qu’il cherche, comment il le cherche et ce qui va faire que votre page va lui plaire plus que celles des sites concurrents.
Il est donc primordial dans un premier temps de revenir sur quelques définitions permettant de comprendre comment fonctionne un moteur de recherche.

SERP : la page de résultat de recherche 

Le terme SERP (Search Engine Result Pages) désigne les résultats de recherche tels qu’affichés après une requête. Il est essentiel de comprendre que d’un utilisateur à l’autre les résultats pour un même moteur de recherche peuvent varier, d’une part selon le paramétrage qu’a choisi l’utilisateur (langue, nombre de résultats par page) mais aussi selon le lieu (pays, région) d’où la requête est faite ou encore le terminal (mobile, tablette, ordinateur de bureau) ou bien parfois selon les requêtes effectuées préalablement par l’utilisateur et enfin car les moteurs de recherche font régulièrement de l’A/B testing pour tester différents affichages. A ce titre, il n’est pas rare qu’un site disparaisse des SERP sur une requête pendant 24h à 48h, puis refasse son apparition. Cela signifie donc qu’il faut attendre a minima 72h avant de s’inquiéter.

Ce n’est pas parce que vous vous voyez en première position que vous l’êtes forcément. Pour obtenir un résultat le plus proche possible de ce que la majorité des utilisateurs voient, il est conseillé de désactiver l’historique des requêtes, voire de naviguer en utilisant la navigation privée de son navigateur.

Les pages référencées en première position obtiennent évidemment plus de visites, puis viennent les pages en seconde position, etc. Il en va de même pour les pages référencées en première page par rapport aux pages référencées en seconde page. Ainsi, si une page se trouve en 11ème position (donc en seconde page), il est très intéressant d’essayer de l’optimiser afin de la faire passer en première page et obtenir un gain important de visiteurs uniques.

Comment déterminer les bons mots-clés

Le référencement n’a de sens que vis-à-vis de mots-clés, c’est-à-dire les mots (requêtes) utilisés par les visiteurs pour faire des recherches. Le premier travail consiste à déterminer les mots-clés sur lesquels on souhaite positionner les pages de son site. Les mots-clés que l’on a en tête ne correspondent pas toujours aux mots-clés utilisés par les visiteurs, car ceux-ci ont tendance à utiliser des termes les plus courts possibles ou encore à faire des fautes d’orthographe. Il existe des outils permettant de comparer le volume de recherche d’un mot-clé par rapport à un autre et donnant des suggestions :

Enfin, il existe des sites permettant de connaître les mots-clés des sites concurrents tels que SEMRush.com

SEO Black hat / White hat

En matière de référencement naturel, on oppose généralement deux courants de pensée :

  • Le SEO White hat (traduisez chapeau blanc), désignant les référenceurs respectant scrupuleusement les consignes des moteurs de recherche aux webmasters, dans l’espoir d’obtenir un référencement durable dans le temps en jouant avec les règles du jeu ;
  • Le SEO Black hat (chapeau noir), designant les référenceurs adoptant des techniques contraires aux consignes des moteurs de recherche, dans le but d’obtenir un gain rapide sur des pages à fort potentiel de monétisation, mais avec un fort risque de déclassement. Les SEO black hat jouent ainsi au chat et à la souris avec les moteurs de recherche, qui adaptent régulièrement leurs algorithmes pour identifier et déclasser les sites ne respectant pas les consignes. Des techniques telles que le cloaking ou le content spinning sont ainsi considérées comme dangereuses et non recommandées.

Le SEO Grey hat désigne par extension les techniques dites border, c’est-à-dire dont l’utilisation est sujette à controverse dans les communautés dédiées au référencement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *