La fermeture de la décharge Gramacho au Brésil

Ce que la fermeture de Gramacho, la plus grande décharge à ciel ouvert d’Amérique latine, a engendré sur les habitants du quartier Jardim Gramacho.

Une décision à double tranchant

  La décharge Gramacho se situe dans la municipalité du Duque de Caxias, dans le quartier du Jardim Gramacho, près de la baie de Guanabara, non loin de Rio de Janeiro. Avant sa fermeture en juin 2012, il occupait une superficie d’environ 1,3 millions de mètres carrés. Gramacho, connu internationalement pour être la plus grande décharge à ciel ouvert d’Amérique latine, contenait 60 millions de tonnes de poubelles, atteignant parfois jusqu’à 65 mètres de hauteur. Considéré comme un désastre écologique, le gouvernement brésilien a finalement décidé de le fermer en juin 2012 à la veille du sommet sur le climat et le développement durable Rio+20, après plusieurs annonces antérieures qui n’ont jamais été mises en vigueur.

60 millions de tonnes de déchets pouvant atteindre jusqu’à 65 mètres de hauteur … Décharge de Jardim Gramacho Photo : Pedro Kirilos / Agencia O Globo

 

 

Les catadores, une communauté oubliée

Fermer Gramacho a donc été un succès parce que l’on a évidemment évité une catastrophe naturelle bien que l’on puisse voir les désastres causés par la décharge dans la baie et sur les plages. En effet, comme l’indique l’article de Jorge Pinheiro (sociologue, professeur en sociologie et droit) sur l’histoire de la décharge de Gramacho, les problèmes que le phénomène soulève aura des conséquences à moyen et long terme.

Cependant, le sujet n’est pas seulement un thème écologique mais aussi social puisque la fermeture de Gramacho a appauvri d’autant plus les habitants du quartier. De fait,  la décharge représentait une source financière pour beaucoup de personnes. La communauté des catadores vivait du tri sélectif des déchets et ont développé leurs favelas aux alentours de Gramacho. Chacun d’entre eux, qu’il soit homme ou femme se spécialisait dans un matériel tel que le plastique, le métal, le papier ou le verre qu’il vendait et donnait à un intermédiaire pour gagner sa vie. Si la préfecture a pris la décision d’indemniser les catadores, il semble que cela ait été le cas  seulement pour quelque-uns d’entre eux, puisque seul ceux qui avaient un contrat depuis 10 ans ou plus ont reçu une indemnisation, c’est à dire une infime partie de la communauté.

La vidéo, tirée du reportage de Juliana Castro, illustre, à travers des interviews de différents témoins, le quotidien des catadores, la manière et les conditions dans lesquelles ils travaillent, pourquoi font-ils le tri et ce qu’ils en retirent et surtout ce qu’ils risquent.

 

Soraya Ben Miloud et Nahima Quénum

Lençóis Maranhenses, merveille du Brésil

Lençóis Maranhenses, merveille du Brésil

Situé au nord de l’état du Maranhão, le parc national des Lençóis Maranhenses (« draps du Maranhão ») offre un spectacle à couper le souffle. Des kilomètres de dunes de sable blanc entrecoupées de lagons d’eau douce cristalline font de cet espace un endroit unique au monde.

Lençóis Maranhenses
Ce parc naturel nous offre un paysage lunaire d’une rare beauté.

Présentation du parc

Fondé le 2 juin 1981, le parc national des Lençóis Maranhenses s’étend sur 147.222 hectares. L’entrée du parc est gratuite, cependant  si vous désirez profiter pleinement de votre visite, nous vous recommandons de passer par un guide qui pourra organiser des excursions et des activités inoubliables. En effet, quand on demande aux personnes qui ont eu  la chance de passer de belles vacances au parc National Lençóis Maranhenses de nous raconter leurs expériences, les réponses sont unanimes : « C’était magnifique, extraordinaire et divin!, le paradis sur terre!, Indescriptible! et Incroyable! »
Pensez à un désert, comme celui du Sahara, c’est fait ? Maintenant ajoutez y plusieurs lacs traversant ce désert comme s’ils étaient ses veines… L’image aérienne ci-dessus le prouve!
Alors, si la beauté et le contraste de ce paysage  à couper le souffle vous font rêver, n’hésitez pas à vous lancer dans cette incroyable aventure. Le parc peut se visiter à pieds, à cheval, en 4×4 ou en quad. Vous voulez en savoir plus ? Ne ratez pas nos précieux conseils à la fin de notre page !
Pour vous faire une idée sur ce petit paradis sur terre, voici une vidéo qui ne vous laissera pas indifférents:

https://youtu.be/QEHJUhDu5TU&autoplay=1

Biodiversité

Le parc abrite aussi une faune et une flore abondantes. Ainsi, lors de votre expédition, vous pourrez faire la rencontre d’espèces rares et protégées. A la saison des pluies, les lagons se transforment en un habitat privilégié pour les poissons, les tortues, les oiseaux et les palourdes. On peut y admirer des espèces rares telles que le Trinta-réis, le Maçarico et le Marreca-de-asa-azul. C’est pour cette raison qu’il faut respecter et préserver l’environnement local et ne pas jeter ses déchets au milieu de cette précieuse nature sauvage.

Lençóis Maranhenses
Un espace privilégié pour la faune
La faune présente dans le parc des Lençóis Maranhenses
Des tortues d’eau, une espèce protégée.
Lençóis Maranhenses
Caïmans à lunettes
Lençóis Maranhenses
Un oasis dans le désert
Lençóis Maranhenses
Mangroves

Comment s’y rendre

Le parc se situe à 370 km de São Luis, la capital du Maranhão (région Nordeste), à l’est de Baia de São José. Les voies d’accès les plus importantes à proximité du parc sont: la BR-135, la BR-222, la MA-225 et la MA-404. Le parc englobe les municipalités de Santo Amaro, Primeira Cruz, Humberto de Campos et Barreirinhas. Ces différentes localités sont les points de départ pour les excursions. La ville de Barreirinhas est la localité où il y a le plus d’infrastructures touristiques (hôtels, restaurants, guides touristique…). Plusieurs bus font la liaison entre  São Luis et Barreirinhas . Il faut compter environ 4h de trajet pour rejoindre la ville de Barreirinhas depuis la capitale.  Autre option: rejoindre Barreirinhas depuis Jericoacoara  en louant un 4×4 (il faut compter 7 heures de trajet) ou en prenant un bus ou un Van (plus économique) en suivant l’itinéraire: Paranai, Tutóia, Paulino Neves puis Barreirinhas.

Meilleure époque pour visiter

Pour profiter pleinement des lagons bleus et des magnifiques paysages ,  la période de mai à septembre est l’époque idéale pour visiter le parc national des Lençóis Maranhenses. En effet, située sur la côte semi-aride, la région est soumise au climat tropicale. Il est donc préférable de s’y rendre pendant et après la saison des pluies car les lagons seront entièrement pleins. Le parc se situe dans une zone de climat tropicale humide (températures entre 25°et 35°C tout au long de l’année).

Lençóis Maranhenses
Un dégradé de couleurs qui nous invite aux vacances.

Conseils

Voici quelques conseils avant de partir explorer ce parc d’une beauté spectaculaire:

  • Excursion déconseillée aux enfants de moins de 6 ans. La température élevée, la chaleur et l’ascension des dunes peuvent être pénibles pour de trop jeunes enfants.
  • Il est fortement conseillé d’avoir de l’eau et de la nourriture avec soi.
  • Il est indispensable de se protéger du soleil.
  • Pour ne pas se perdre dans ces kilomètres de désert, il est préférable de partir avec un guide. L’office de tourisme de la ville de Barreirinha pourra vous conseiller.
  • Vous pouvez également faire appel à une agence de voyage qui vous organisera des circuits à l’intérieur du parc et vous guidera jusqu’aux plus beaux spots des Lençóis Maranhenses.
Lençóis Maranhenses
Superbe coucher de soleil sur le lagon.

Alors, n’attendez plus! Le parc national des Lençóis Maranhenses est l’endroit idéal pour découvrir une nouvelle facette du Brésil et confirme, une fois de plus, toute la richesse et la splendeur de ce géant des contrastes. Vous ne le regretterez pas!

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce site!

Le Brésil, des trésors méconnus – Le Jalapão.

Grand comme environ 17 fois la France, on limite encore trop souvent ce géant sud-américain à ses villes côtières et ses littoraux bondés de touristes. Pourtant, même si Rio de Janeiro mérite bien son surnom de « Ville merveilleuse », ou que l’on comprend l’engouement que suscitent les côtes bahianaises, il existe des endroits incroyables au Brésil qui valent la peine qu’on fasse des kilomètres (souvent des milliers) pour les atteindre. Le Jalapão, micro-région faisant partie de l’Etat central du Tocantins, est mis à l’honneur dans cet article.

Le « Parque Estadual do Jalapão »

Les paysages arides et secs du Jalapão se mêlant aux montagnes sont la représentation parfaite du cerrado brésilien. Tocantins Brésil

Alors que pour les Brésiliens, tout ce qui n’est pas littoral n’est pas valorisé, ce parc est une mine de paysages diversifiés et à couper le souffle. Au sein du parc naturel aride et sec du Jalapão d’une superficie de près de 34 000 km2 se tisse une toile de rivières d’eau limpide, se nichent des cascades et des points d’eau étonnants et rares, que l’on trouve pourtant par dizaine dans la région. Que ce soit descendre les cascades en rappel, faire du rafting, du canöe ou simplement profiter des nombreuses randonnées, le Jalapão offre un panel d’activités variées adaptées à tout type de voyageur.

Crée en 2001, le Jalapão est un parc naturel qui se situe dans la région centrale du Tocantins.

La région tire son nom d’une plante appelée « Jalapa », assez commune dans le Nordeste brésilien, parente de la « Belle de Nuit « . On considère que la ville de Ponte Alta do Tocantins est une des principales porte d’entrée dans le parc du Jalapão. Voir carte des trésors du Jalapão ici (en portugais).

Trésor du Jalapão numéro 1 : Les dunes

Véritable paysage de carte postale, ces dunes de sable fin et orangé peuvent parfois atteindre les 40 mètres de hauteur. Alors que ce soit pour les escalader et admirer un point de vue exceptionnel, ou pour les descendre en courant et atterir dans la rivière d’en bas, elles sont un point d’arrêt indispensable pour tout visiteur qui parcourt le Jalapão.

Le must : admirer le coucher du soleil depuis le sommet…en amoureux ou pas!

Au milieu du cerrado Tocantins au Brésil se dressent des dunes de sable du Jalapão, pouvant atteindre 40 mètres de hauteur. On peut les escalader pour y admirer le coucher du soleil
Dunes orangées au milieu du cerrado – Jalapão, Tocantins, Brésil.

Trésor du Jalapão numéro 2 : Les nombreuses cascades et points d’eau

Vos longs treks dans le Jalapão seront souvent récompensés par une baignade dans des lieux magiques et isolés. Les cascades, grandes ou petites, et les fervedouros. Ces derniers sont de vraies oasis de fraîcheur et de splendeur au milieu d’une végétation luxuriante. Les fervedouros sont en fait des sources d’eau, qui sont la résurgence de rivières souterraines. Ce sont de petits bassins d’eau naturelle qui ne peuvent pas contenir beaucoup de personnes en même temps. Il en existe une dizaine dans tout le Jalapão.

Cahoeira da Velha

Littéralement « Cascade de la Vieille », cette cascade est une des attractions principales de la région. Du haut de ses 15 mètres de hauteur, sa forme de fer à cheval s’étale sur une centaine de mètres. C’est un spectacle imposant, dans lequel la nature nous livre toute son exubérance et sa force.

Petit point culture : Selon la légende, son nom serait une référence à l’esprit d’une vieille femme qui aurait vécu pendant longtemps à côté de la cascade et qui venait contempler pendant des heures l’écume blanche formée par la chute d’eau. Quand elle mourut, son esprit a continué à errer dans le coin.

Comme la vieille dame, admirez l'écume formée par la chute de l'eau pendant des heures
Cachoeira Velha : on ne s’y baigne évidemment pas, mais c’est un plaisir pour tous les sens.

Fervedouro de la communauté de Mumbuca

Aussi connu sous le nom de « Fervedouro da Glorinha », du nom de la mère du propriétaire du lieu, ce site est extraordinaire. Imaginez… Un vrai rêve… Baignoire d’eau transparente et tiède au milieu d’un écrin de nature tropicale, ce fervedouro nous fait sentir seuls au monde… L’eau qui surgit de terre exerce une telle pression au fond du bassin qu’il en devient impossible de s’y noyer.

Sauvage au milieu des palmiers bananiers, un bassin d'eau turquoise transparente pour baignade de rêve
Fervedouro Mumbuca : seul au monde au milieu de la végétation luxuriante.

Cachoeira da Formiga

C’est une petite chute d’eau qui ne paie pas de mine…Pourtant vous l’adorerez. A sa base se forme un puit d’eau cristalline d’un bleu turquoise magnifique, le tout niché au beau milieu d’arbres et de palmiers. Parfait pour nager et barboter.
La « Cascade de la Fourmi » tire son nom de la rivière éponyme.

Après quelques dizaines de minutes de marche sous un soleil brûlant, une baignade bien méritée dans la cachoeira da formiga, d'un bleu turquoise magnifique.
La cachoeira da Formiga est petite mais c’est l’une des plus agréables cascades de la région.

Fervedouro do Buriti

Le « Fervedouro do Buriti » tire son nom du buriti, le fruit d’un palmier natif du cerrado, ces grandes savanes arides et sèches comme il en est dans le Jalapão. Des buissons denses de plantes entourent ce bassin d’eau, ce qui fait que contrairement à la plupart des fervedouros, celui-ci est peu ombragé.

Au milieu d'une végétation luxuriante, un bassin d'eau clair turquoise transparente pour baignade de rêve
Le fervedouro do Buriti vous offrira une baignade tiède et agréable.

Fervedouro do Buritizinho

Son nom signifie « petit buriti ». Ce fervedouro est sans doute celui où la couleur de l’eau nous fait le plus rêver… peu entouré par de la végétation, ce bain est d’un bleu clair limpide! Le mélange de vert des bananiers environnants avec le bleu de l’eau est un vrai délice pour les yeux…

Au milieu des palmiers bananiers dans un endroit isolé, un bassin d'eau turquoise pour baignade de rêve
Eau transparente teintée de bleu turquoise, le fervedouro do Buritizinho invite à la baignade.

Trésor du Jalapão numéro 3 : Cânion Sussuapara

« Sussuapara » devrait s’écrire « Suçuapara » selon la graphie indigène tupi-guarani, langue d’où est il tiré. Il désigne une espèce d’animal, le cerf des pampas, présent dans le cerrado.
Ses parois de 25 mètres de hauteur empêchent le soleil d’y pénétrer, conférant au canyon un aspect de sanctuaire de fraîcheur caché au sein de la savane brûlante du Jalapão. L’humidité et l’obscurité des lieux permettent le développement de lianes et de fougères, végétation bien différente de celle que l’on trouve ailleurs dans le Jalapão. Le petit ruisseau blotti au fond du canyon était auparavant une rivière abondante, malheureusement, le tarissement de sa source menace aujourd’hui le Rio Suçuapara de disparition. On peut cependant aisément y tremper ses pieds pour se rafraîchir, et une petite cascade d’eau de 5 mètres nous offre un massage bien mérité après les kilomètres engloutis pour atteindre le Caniôn Suçuapara.

Le canyon Sussuapara ou Suçuapara, véritable havre ou sanctuaire de fraîcheur après de longs kilomètres de marche dans le cerrado (savane) brésilien. Tocantins, Brésil.
Suçuapara ou le havre de fraicheur après une balade brûlante…

Récapitulons

  • Le Jalapão, c’est :
    1. De belles dunes de sable orangé pour admirer un paysage à couper le souffle
    2. Des cascades rafraîchissantes
    3. Des fervedouros, piscines naturelles d’eau cristalline au milieu d’une végétation luxuriante (le rêve…)
    4. Un canyon étonnant qui fait office de refuge de fraîcheur au milieu de la savane brûlante
Les paysages diversifiés sont certes magnifiques, mais…le Jalapão, c’est aussi une culture et de l’artisanat!

Trésor du Jalapão numéro 4 : Le capim dourado

Le Capim Dourado est une plante qui pousse beaucoup dans l’état du Tocantins. Sa principale caractéristique est la couleur dorée de ses tiges qui lui a donné son nom en portugais et qui signifie « herbe dorée ». Sa cueillette est très réglementée et ce sont les communautés alentours qui les utilisent pour fabriquer des bijoux ou des objets de décoration.

Dans la communauté de Mumbuca, où se trouve le fervedouro éponyme, la tradition de tressage du Capim s’est transmise de génération en génération. Certains membres de cette communauté racontent qu’ils ont appris les techniques avec leurs ancêtres indiens.

Cette vidéo vous renseignera sur la plante et les techniques de fabrication des objets :

En espérant que tous ces trésors vous auront donné envie…

La prochaine fois que vous irez au Brésil, pensez au Jalapão !

O jogo da semana : Benfica – Nacional

O JOGO DA SEMANA

A Sorbonne Paris 4 prognóstica Benfica Nacional da Madeira da 34ª jornada da Liga NOS. Consulte o nosso prognóstico para o jogo Benfica Nacional da Madeira assim como todas as estatísticas e as melhores cotas para ganhar a sua aposta, no principal jogo da semana.

JOGO BENFICA – NACIONAL

Conferência do Treinador do Benfica Rui Vitória
Rui Vitória – Benfica

A tão aguardada decisão final vai acontecer no Estádio da Luz, onde o Bicampeão Nacional, Sport Lisboa e Benfica, recebe o Nacional da Madeira, naquele que sera o jogo da semana. Os Encarnados têm o seu destino entre as mãos, e vão querer resolver o Campeonato e o jogo o mais cedo possível para descansar a Onda Vermelha e para transformar a Capital e a Praça do Marquês de Pombal num verdadeiro Mar Vermelho! Não haverá outro resultado na cabeça dos Benfiquistas que não a vitória, mesmo com as ausências – por motivos disciplinares – de Eliseu e da nova revelação da Liga NOS, Renato Sanches, que no inicio da semana assinou com o Bayern Munich onde jogará a partir da próxima temporada. Contudo, nem esses elementos apagam a Luz nos olhos dos adeptos do Glorioso. Além disso, será a segunda equipa madeirense seguida que o Benfica vai defrontar, depois do jogo com o Marítimo. Esta tudo a postos para conquistar o Tricampeonato! Vitória do Sport Lisboa e Benfica!

Consulte aqui o video da conferência de imprensa do último jogo do Benfica:

 

AS ESTATÍSTICAS IMPORTANTES

 O Benfica não perde para o Campeonato Nacional desde a 22ª jornada.

  O Nacional chega à Luz com 3 derrotas consecutivas, em jogos fora de casa.

  O Benfica conta com 11 vitórias seguidas na Liga NOS.

A APOSTA DOS NOSSOS ESPECIALISTAS

 Aposta certa : Vitória do Benfica, avaliado em 1,22 em betworld

 Aposta arriscada : Empate, avaliado em 8,25 em realdealbet

 Aposta louca : Vitória do Nacional, avaliado em 13,75 em realdealbet