La fermeture de la décharge Gramacho au Brésil

Ce que la fermeture de Gramacho, la plus grande décharge à ciel ouvert d’Amérique latine, a engendré sur les habitants du quartier Jardim Gramacho.

Une décision à double tranchant

  La décharge Gramacho se situe dans la municipalité du Duque de Caxias, dans le quartier du Jardim Gramacho, près de la baie de Guanabara, non loin de Rio de Janeiro. Avant sa fermeture en juin 2012, il occupait une superficie d’environ 1,3 millions de mètres carrés. Gramacho, connu internationalement pour être la plus grande décharge à ciel ouvert d’Amérique latine, contenait 60 millions de tonnes de poubelles, atteignant parfois jusqu’à 65 mètres de hauteur. Considéré comme un désastre écologique, le gouvernement brésilien a finalement décidé de le fermer en juin 2012 à la veille du sommet sur le climat et le développement durable Rio+20, après plusieurs annonces antérieures qui n’ont jamais été mises en vigueur.

60 millions de tonnes de déchets pouvant atteindre jusqu’à 65 mètres de hauteur … Décharge de Jardim Gramacho Photo : Pedro Kirilos / Agencia O Globo

 

 

Les catadores, une communauté oubliée

Fermer Gramacho a donc été un succès parce que l’on a évidemment évité une catastrophe naturelle bien que l’on puisse voir les désastres causés par la décharge dans la baie et sur les plages. En effet, comme l’indique l’article de Jorge Pinheiro (sociologue, professeur en sociologie et droit) sur l’histoire de la décharge de Gramacho, les problèmes que le phénomène soulève aura des conséquences à moyen et long terme.

Cependant, le sujet n’est pas seulement un thème écologique mais aussi social puisque la fermeture de Gramacho a appauvri d’autant plus les habitants du quartier. De fait,  la décharge représentait une source financière pour beaucoup de personnes. La communauté des catadores vivait du tri sélectif des déchets et ont développé leurs favelas aux alentours de Gramacho. Chacun d’entre eux, qu’il soit homme ou femme se spécialisait dans un matériel tel que le plastique, le métal, le papier ou le verre qu’il vendait et donnait à un intermédiaire pour gagner sa vie. Si la préfecture a pris la décision d’indemniser les catadores, il semble que cela ait été le cas  seulement pour quelque-uns d’entre eux, puisque seul ceux qui avaient un contrat depuis 10 ans ou plus ont reçu une indemnisation, c’est à dire une infime partie de la communauté.

La vidéo, tirée du reportage de Juliana Castro, illustre, à travers des interviews de différents témoins, le quotidien des catadores, la manière et les conditions dans lesquelles ils travaillent, pourquoi font-ils le tri et ce qu’ils en retirent et surtout ce qu’ils risquent.

 

Soraya Ben Miloud et Nahima Quénum

Lençóis Maranhenses, merveille du Brésil

Lençóis Maranhenses, merveille du Brésil

Situé au nord de l’état du Maranhão, le parc national des Lençóis Maranhenses (« draps du Maranhão ») offre un spectacle à couper le souffle. Des kilomètres de dunes de sable blanc entrecoupées de lagons d’eau douce cristalline font de cet espace un endroit unique au monde.

Lençóis Maranhenses
Ce parc naturel nous offre un paysage lunaire d’une rare beauté.

Présentation du parc

Fondé le 2 juin 1981, le parc national des Lençóis Maranhenses s’étend sur 147.222 hectares. L’entrée du parc est gratuite, cependant  si vous désirez profiter pleinement de votre visite, nous vous recommandons de passer par un guide qui pourra organiser des excursions et des activités inoubliables. En effet, quand on demande aux personnes qui ont eu  la chance de passer de belles vacances au parc National Lençóis Maranhenses de nous raconter leurs expériences, les réponses sont unanimes : « C’était magnifique, extraordinaire et divin!, le paradis sur terre!, Indescriptible! et Incroyable! »
Pensez à un désert, comme celui du Sahara, c’est fait ? Maintenant ajoutez y plusieurs lacs traversant ce désert comme s’ils étaient ses veines… L’image aérienne ci-dessus le prouve!
Alors, si la beauté et le contraste de ce paysage  à couper le souffle vous font rêver, n’hésitez pas à vous lancer dans cette incroyable aventure. Le parc peut se visiter à pieds, à cheval, en 4×4 ou en quad. Vous voulez en savoir plus ? Ne ratez pas nos précieux conseils à la fin de notre page !
Pour vous faire une idée sur ce petit paradis sur terre, voici une vidéo qui ne vous laissera pas indifférents:

https://youtu.be/QEHJUhDu5TU&autoplay=1

Biodiversité

Le parc abrite aussi une faune et une flore abondantes. Ainsi, lors de votre expédition, vous pourrez faire la rencontre d’espèces rares et protégées. A la saison des pluies, les lagons se transforment en un habitat privilégié pour les poissons, les tortues, les oiseaux et les palourdes. On peut y admirer des espèces rares telles que le Trinta-réis, le Maçarico et le Marreca-de-asa-azul. C’est pour cette raison qu’il faut respecter et préserver l’environnement local et ne pas jeter ses déchets au milieu de cette précieuse nature sauvage.

Lençóis Maranhenses
Un espace privilégié pour la faune
La faune présente dans le parc des Lençóis Maranhenses
Des tortues d’eau, une espèce protégée.
Lençóis Maranhenses
Caïmans à lunettes
Lençóis Maranhenses
Un oasis dans le désert
Lençóis Maranhenses
Mangroves

Comment s’y rendre

Le parc se situe à 370 km de São Luis, la capital du Maranhão (région Nordeste), à l’est de Baia de São José. Les voies d’accès les plus importantes à proximité du parc sont: la BR-135, la BR-222, la MA-225 et la MA-404. Le parc englobe les municipalités de Santo Amaro, Primeira Cruz, Humberto de Campos et Barreirinhas. Ces différentes localités sont les points de départ pour les excursions. La ville de Barreirinhas est la localité où il y a le plus d’infrastructures touristiques (hôtels, restaurants, guides touristique…). Plusieurs bus font la liaison entre  São Luis et Barreirinhas . Il faut compter environ 4h de trajet pour rejoindre la ville de Barreirinhas depuis la capitale.  Autre option: rejoindre Barreirinhas depuis Jericoacoara  en louant un 4×4 (il faut compter 7 heures de trajet) ou en prenant un bus ou un Van (plus économique) en suivant l’itinéraire: Paranai, Tutóia, Paulino Neves puis Barreirinhas.

Meilleure époque pour visiter

Pour profiter pleinement des lagons bleus et des magnifiques paysages ,  la période de mai à septembre est l’époque idéale pour visiter le parc national des Lençóis Maranhenses. En effet, située sur la côte semi-aride, la région est soumise au climat tropicale. Il est donc préférable de s’y rendre pendant et après la saison des pluies car les lagons seront entièrement pleins. Le parc se situe dans une zone de climat tropicale humide (températures entre 25°et 35°C tout au long de l’année).

Lençóis Maranhenses
Un dégradé de couleurs qui nous invite aux vacances.

Conseils

Voici quelques conseils avant de partir explorer ce parc d’une beauté spectaculaire:

  • Excursion déconseillée aux enfants de moins de 6 ans. La température élevée, la chaleur et l’ascension des dunes peuvent être pénibles pour de trop jeunes enfants.
  • Il est fortement conseillé d’avoir de l’eau et de la nourriture avec soi.
  • Il est indispensable de se protéger du soleil.
  • Pour ne pas se perdre dans ces kilomètres de désert, il est préférable de partir avec un guide. L’office de tourisme de la ville de Barreirinha pourra vous conseiller.
  • Vous pouvez également faire appel à une agence de voyage qui vous organisera des circuits à l’intérieur du parc et vous guidera jusqu’aux plus beaux spots des Lençóis Maranhenses.
Lençóis Maranhenses
Superbe coucher de soleil sur le lagon.

Alors, n’attendez plus! Le parc national des Lençóis Maranhenses est l’endroit idéal pour découvrir une nouvelle facette du Brésil et confirme, une fois de plus, toute la richesse et la splendeur de ce géant des contrastes. Vous ne le regretterez pas!

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce site!

El primer gobierno de Adolfo Suárez 1976-1977

devenir riche sans effort

Desde 1970, en este período España sufrió mucho económicamente y sobre todo por el choque petrólero de 1973 y por supuesto del incremento del paro.

Desde la muerte del caudillo Francisco Franco en 1975, Juan Carlos I fue nombrado rey de España y jefe del Estado por la ley de sucesión de 1947.
Después de la dimisión de Carlos Arias Navarro, el nombramiento de Adolfo Suárez como presidente del gobierno suscitó polémicas primero porque no fue muy conocido, además era muy joven y no tenía experiencia el la índole política gubernamental.

Adolfo Suárez, presidente del gobierno español de 1976-1981
Adolfo Suárez, presidente del gobierno español de 1976-1981

Un cambio suave

A la muerte de Franco, la sociedad se enteró de que el sucesor no va a ser Don Juan Carlos de Borbón sino Juan Carlos I.
Este nombramiento de Juan Carlos le entregó el pleno poder ya que era rey de España y jefe del Estado.
El rey cargó Carlos Arias Navarro, el anterior jefe del gobierno bajo Franco, de seguir siendo el jefe del gobierno.
Juan Carlos le nombró porque Arias Navarro fue fiel a Franco y eso permitía a Juan Carlos no enfrentarse directamente con los inmovilistas del búnker.
Al mismo tiempo designó a Torcuato Fernández Miranda como jefe de las Cortes.
Podemos decir que el rey fue un hombre estratégico en el nombramiento de sus miembros del gobierno porque todo lo que hizo estuvo para preparar en secreto las futuras elecciones de 1977.
Se notaba que el gobierno de Carlos Arias Navarro no tuvo un gran éxito sino oposición por parte del pueblo.
Su política engendró muchos conflictos sociales tales que manifestaciones a favor de la libertad y la amnistía de los presos políticos.
En reacción a estos acontecimientos, en Marzo 1976, la Platajunta va a pedir al rey la dimisión de Carlos Arias Navarro.
Él dimitirá en Mayo 1976.
Entonces, el jefe de las Cortes, Torcuato Fernández Miranda pidió al rey nombrar a Adolfo Suárez. Lo que hizo el 3 de Junio 1976.

Al llegar Adolfo Suárez al poder, hubo muchas polémicas por parte de los franquistas reformadores que le veía como demasiado joven para llevar a cabo un proceso de democratización importantísimo en la historia española.
Su nombramiento fue como un alivio para la población que estaba dispuesta a un cambio profundo porque quisiera acabar con el régimen dictatorial franquista.
Desde sus primeros meses al gobierno, Adolfo Suárez puso en marcha acciones para desmantelar el poder institucional franquista.
Durante esta etapa en la Transición, el primer gobierno de Suárez tenía el apoyo de casi la totalidad del pueblo.
El objetivo de Suárez para fomentar una democracia, es cambiar el régimen establecido suavemente, yendo de la ley a la ley o sea de las leyes franquistas a las leyes democráticas. No quería romper brutalmente con el sistema legal franquista.
Notamos que es un cambio suave pero muy contralado con la comisión negociadora aunque no tenía verdaderamente un programa político bien definido.
Este programa político va a encontrar una oposición minoritaria por parte de la extrema derecha : el Búnker (franquistas ultras y franquistas reformadores), que no quisiera un cambio y por parte de la extrema izquierda (el grupo terrorista ETA).
Pero Suárez fue apoyado por el rey y una gran mayoría de la población.
Además, hubo muchas movilizaciones populares por los políticos para mantener esta idea de democracia (utilización de los periódicos como el PAIS, conciertos de cantantes para reclamar la democracia). Continuer la lecture de « El primer gobierno de Adolfo Suárez 1976-1977 »